CIUSSS Capitale nationale logo

André Parent,
Ph.D.

Professeur titulaire, Département de psychiatrie et de neurosciences


Pionnier de l’étude de l’organisation des connexions et des voies de communication du cerveau en santé, et des modifications qui mènent au développement de la maladie d’Huntington et de Parkinson.

Le professeur André Parent est un pionnier reconnu mondialement pour ses recherches qui ont fait avancer notre compréhension du rôle des neurones d’une région du cerveau nommée ganglion de la base. Il a étudié le rôle de ces structures nerveuses enfouies sous le cortex cérébral dans le contrôle du comportement psychomoteur, et ce tant dans des conditions normales que pathologiques (par ex. maladie de Parkinson et chorée de Huntington).

Ses travaux sur l’anatomie comparée du cerveau de plusieurs espèces sont devenus des références essentielles à la compréhension de l’organisation du cerveau et à la mise en contexte des découvertes récentes sur les réseaux de communication neuronale.   Il fut le premier à montrer la ressemblance frappante entre l’organisation des ganglions de la base chez les reptiles et les mammifères, et ses études sur la neurogénèse chez l’humain ont contribué à montrer que le cerveau de l’homme fait montre d’un remarquable degré de plasticité et d’adaptabilité face aux changements de l’environnement.

Ces études sur le cerveau humain sont rendues possible grâce au fait que le Pr Parent a mis sur pied, en 1996, une banque de cerveaux humains qui compte maintenant plus de 500 spécimens provenant de personnes saines et d’autres atteintes de diverses maladies neurodégénératives ou neuropsychiatriques.  La disponibilité de cet «or gris», mis à la disposition de l’ensemble de la communauté scientifique, permet d’amorcer l’étude de la pathogenèse de différentes maladies neurologiques et psychiatriques ainsi que la recherche de nouveaux traitements qui auront un impact majeur sur la qualité de vie des personnes qui souffrent de maladies neurodégénératives (Parkinson, Alzheimer, Huntington, etc.) et psychiatriques (schizophrénie, troubles bipolaires, etc.).

Le Pr André Parent développe des techniques de marquage et d’identification de la nature chimique des cellules du cerveau, ce qui lui permet d’étudier la réorganisation des réseaux neuronaux qui s’opère lorsque le cerveau fait face à des processus dégénératifs comme ceux qui induisent les maladies de d’Huntington et de Parkinson.  Cette approche aide à l’identification de nouvelles avenues thérapeutiques pour des pathologies du vieillissement et pour lesquels on ne connait pas encore de traitement curatif. 


Le programme de recherche porte essentiellement sur l’organisation anatomique et fonctionnelle des composantes du cerveau que l’on nomme ganglions de la base et dont le rôle dans le contrôle du comportement moteur et psychoaffectif est crucial. 

Le premier volet du programme de recherche est dévolu à l'étude de l'organization de cet ensemble de structures sous-corticales chez différentes espèces animales à l'aide d'une approche immuno-cytochimique novatrice, et ce afin de mieux comprendre l’évolution phylogénétique des hémisphères cérébraux chez les vertébrés. 

Le deuxième volet se concentre sur l’analyse de la microcircuitrie des ganglions de la base chez le singe normal ainsi que chez des singes chez lesquels on a induit expérimentalement un syndrome Parkinsonien, le but étant de caractériser les principaux changements neurochimiques qui s’opèrent lors de l’instauration du syndrome Parkinsonien. 

Le troisième volet concerne le cerveau humain lui-même dont l'organisation anatomique et neurochimique est étudiée grâce à une banque de cerveaux humains qui sert à caractériser les changements qui s’opèrent au sein des ganglions de la base chez des patients atteints de la maladie de Parkinson ou de la chorée de Huntington. Ce précieux matériel permet de valider les données obtenues chez l'animal et d'entrevoir de nouvelles avenues thérapeutiques pour les maladies neuropsychiatriques.


(1) Parent, A. (2017) The history of the basal ganglia : An overview. In: H. Steiner, K. Y. Tseng (Eds), Handbook of the Basal Ganglia Structure and Function. 2nd edition, Elsevier, Amsterdam (sous presse).

(2) Parent, M., Parent, A. (2016) The primate basal ganglia connectome as revealed by single-axon tracing. In: K. S. Rockland (Ed), Axons and Brain Architecture. Academic Press-Elsevier, London and Amsterdam, Chap. 2, pp. 27-46.

(3) Eid, L., Parent, A., Parent, M. (2016) Asynaptic and heterogeneous distribution of the cholinergic innervation of the globus pallidus in primates. Brain Struct. Funct., 221 (2): 1139-1155.

(4) Parent, A. (2014) Brain evolution. In: M. J. Aminoff, R. B. Daroff (Eds), Encyclopedia of the Neurological Sciences. 2nd edition, Vol. I. Academic Press, Oxford, pp. 481-483.

(5) Parent, A. (2014) Anatomical organization of the basal ganglia. In: A. Deutch (Ed), Parkinson’s Disease. The Biomedical and Life Sciences Collection, Henry Stewart Talks Ltd, London. En ligne a http://hstalks.com/?t=BL1833738-Parent.

(6) Bédard A., Bernier P., Parent, A. (2011) Neurogenesis in monkey and human adult brain. In: T. Seki, K. Sawamoto, J. M. Parent, A. Alvarez-Buylla (Eds), Neurogenesis in the Adult Brain II. Clinical Implications. Springer Verlag, Berlin, pp. 1-21.

(7) Parent, A. (2009) L’histoire du cerveau - De l’Antiquité aux neurosciences. Les Presses de l’Université Laval (Québec) et Chronique Sociale (Lyon), 308 pp. [ISBN 978-2-7637-8636-0].

(8) Lévesque, M., Parent, A. (2005) The striatofugal fiber system in primates: A reevaluation of its organization based on single-axon tracing studies. Proc. Natl. Acad. Sci. USA., 102: 11888-11893.

(9) Bernier, P.J., Bédard, A., Vinet, J., Lévesque, M., Parent, A. (2002) Newly generated neurons in the amygdala and adjoining cortex of adult primates. Proc. Natl. Acad. Sci. USA., 99: 11464-11469.

(10) Parent, A. (1996) Carpenter’s Human Neuroanatomy, 9th Edition, Williams & Wilkins, Baltimore, 1011 pp. [ISBN 0-683-06752-4].

(11) Parent, A., Hazrati, L.N. (1995) Functional anatomy of the basal ganglia. I. The cortico-basal ganglia-thalamo-cortical loop. Brain Res. Rev., 20: 91-127.

(12) Parent, A., Hazrati, L.N. (1995) Functional anatomy of the basal ganglia. II. The place of subthalamic nucleus and external pallidum in basal ganglia circuitry. Brain Res. Rev., 20: 128-154.

(13) Parent, A., Sato, F., Wu, Y., Gauthier, J., Lévesque, M., Parent, M. (2000) Organization of the basal ganglia: The importance of axonal collateralization. Trends in Neurosciences, 23: 20-27.

(14) Parent, A. (1990) Extrinsic connections of the basal ganglia. Trends in Neurosciences, 13: 254-258.

(15) Parent, A. (1986) Comparative Neurobiology of the Basal Ganglia, John Wiley & Sons, New York, 335 pp. [ISBN 0-471-80348-0].


 


André Parent est né à Montréal en 1944. Après avoir obtenu un baccalauréat en sciences (biologie-physiologie) de l’Université de Montréal en 1967, il entreprend des études supérieures en neurosciences à l’Université Laval sous la direction du Dr. Louis J. Poirier, un expert du domaine de la neurologie expérimentale. Après avoir obtenu un doctorat de l'Université Laval en 1970, il complète sa formation par un stage d’étude et de recherche au Max-Planck Institut de Francfort en Allemagne. Il travaille alors sous la direction du professeur Rolf Hassler dont les travaux on jeté un éclairage nouveau sur la pathogenèse de la maladie de Parkinson. Il revient ensuite à la Faculté de médecine de l’Université Laval où il gravi rapidement les échelons professoraux. Il devient professeur titulaire en 1981 et il est présentement membre du Département de psychiatrie et de neurosciences. Il œuvre comme chercheur et enseignant d’abord au Centre de recherche de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus de 1976 à 1996 et, depuis 1996, au Centre de recherche de l’Institut universitaire de santé mentale de Québec (IUSMQ). Il a été directeur scientifique du Centre de recherche de l'Hôpital de l'Enfant-Jésus de 1985 à 1992 et il est présentement directeur du Centre thématique de recherche en neurosciences de l'Université Laval.


(1) Membre de la Société Royale du Canada (Section III: Académie des Sciences), 1994; 
(2) Prix Léo-Pariseau décerné par l’Acfas, 1995; 
(3) « J.C.B. Grant Carreer Award » de la Canadian Federation of Biological Society, 1996; 
(4) Bourse de recherche Killam du Conseil des Arts du Canada, 1997; 
(5) « Jerry Friedman Award » de la Fondation Parkinson Canada, 2001; 
(6) Prix Wilder-Penfield décerné par le gouvernement du Québec, 2002; 
(7) Membre de l’Académie canadienne des sciences de la santé, 2008; 
(8) Officier de l'Ordre national du Québec (2016).


Mots-clés: 
Ganglions de la base ; Maladies neurologiques dégénératives ; Troubles du mouvement ; Neuroanatomie ; Primates ; Banque de cerveaux humains ; Histoire des neurosciences.

André Parent

 
 
(418) 663-5747 x6868

 

2601 Chemin de la Canardière
Québec (Québec)
G1J 2G3
Canada


Bureau: 
F-6500

Nouvelles

Publications

Franciscus Sylvius on Clinical Teaching, Iatrochemistry and Brain Anatomy., Parent, André , Can J Neurol Sci, 2016 Jul, Volume 43, Issue 4, p.596-603, (2016)
PROFESSOR LOUIS J. POIRIER (1918-2014)., Parent, André , Can J Neurol Sci, 2014 Nov, Volume 41, Issue 6, p.789-90, (2014)

Financement / Soutien / Partenaires

logo FRQ-S logo ctrn logo fci logo cihr irsc logo nserc logo MESI

Admin