CIUSSS Capitale nationale logo

Éditorial de Michel Maziade: Il est essentiel d'appliquer la recherche à la pratique pour les maladies psychiatriques héréditaires

transmission génétique

Michel Maziade a publié un éditorial dans l'édition du 9 mars du New England Journal of Medicine dans lequel il explique pourquoi il est  essentiel d'appliquer la recherche à la pratique pour les maladies psychiatriques héréditaires. Lisez un article de Jean Hamann dans Le Fil, le journal de la communauté universitaire de l'Université Laval, qui rapporte ses propos:

Il est temps de mettre la pratique médicale au diapason des connaissances dans le domaine des maladies psychiatriques ayant une composante familiale, en particulier pour les jeunes ayant un parent atteint par l’une de ces maladies. 

Environ 4% de la population des pays membres du G7 est atteinte de schizophrénie ou de troubles de l’humeur (maladie bipolaire ou dépression majeure récurrente), rappelle le professeur Maziade. «Cela signifie qu’entre 8 et 10 millions d’enfants et d’adolescents vivant dans ces pays ont un parent atteint de l’une de ces maladies. À Québec, on parle de 10 000 à 12 000 enfants. Le risque qu’ils en soient aussi atteints est 15 à 20 fois plus grand que celui des autres enfants. On ne peut plus considérer ces jeunes comme une sous-population marginale ou isolée.»

Lire la suite de l'article dans Le Fil:

Une réforme essentielle - La prévention en santé mentale pour les enfants à risque doit être mise au diapason des connaissances scientifiques

Voir l'éditorial du Dr Maziade dans le New England Journal of Medicine:

At Risk for Serious Mental Illness — Screening Children of Patients with Mood Disorders or Schizophrenia, Michel Maziade, New England Journal of Medicine, Volume 376, Issue 10, p.910 - 912 (2017) (accès payant)

 

 

Financement / Soutien / Partenaires

logo FRQ-S logo ctrn logo fci logo cihr irsc logo nserc logo MESISentinelle nord