CIUSSS Capitale nationale logo

Geneviève Martin,
Ph.D.

Professeure adjointe

Département de psychiatrie et neurosciences

Université Laval


Mieux comprendre le fonctionnement relationnel et sexuel des délinquants sexuels afin d’améliorer l’évaluation, la prise en charge et la réinsertion sociale et prévenir de futurs actes de violence sexuelle

Geneviève Martin étudie le fonctionnement relationnel et sexuel des délinquants sexuels afin de mieux comprendre les dispositions qui agissent à titre de facteurs de protection et de risque dans la violence sexuelle. Plus particulièrement, elle examine l’interface entre les dispositions relationnelles (p. ex. l’intimité, l’attachement) et sexuelles (p. ex. le concept de soi sexuel, les fantasmes) et : 1) les antécédents développementaux; 2) les dispositions individuelles (p. ex. la capacité d’autorégulation, la personnalité); 3) la sexualité violente ou paraphilique; et 4) les variables délictuelles. Les résultats de ses recherches soulignent la complexité du rôle de l’intimité dans les comportements sexuels délictuels.

 

Mieux intégrer la sphère de la sexualité dans le traitement des personnes présentant des problèmes de santé psychologique

Geneviève Martin s’intéresse aussi à la santé sexuelle des personnes présentant des problèmes de santé psychologique, afin de comprendre son incidence possible sur le traitement de diverses affections. Ses travaux visent à documenter les dispositions sexuelles des personnes présentant différents problèmes de santé psychologique pour mieux outiller les équipes traitantes dans l’évaluation de cette sphère du fonctionnement et l’intégration de celle-ci en traitement.


Martin, G. M. & Tardif, M. (2015) Examining sex offenders’ intimacy deficits: Their nature and their influence on sexually abusive behaviours. Journal of Sexual Aggression: An International, Interdisciplinary Forum for Research, Theory, and Practice, 21, 158-178. doi:10.1080/13552600.2013.849768

Martin, G. M., Legris, J.-L., Lalonde-Larue, A., & Dumais, A. (2015).  Le rôle de l’impulsivité dans la schizophrénie et les comportements violents. Revue québécoise de psychologie, 36, 133-156.

Jacob, M., Martin, G. M., Beauchemin, A. & Tardif, M. (2015). Cycles d’abus : une vision intégrative des facteurs étiologiques. In M. Tardif (Ed.). La délinquance sexuelle des mineurs : Théories et recherches (pp. 511-546). Montréal : Presses de l’Université de Montréal.

Martin, G. M. & Tardif, M. (2014). What we do and don’t know about sex offenders’ intimacy dispositions. Aggression and Violent Behavior, 19, 372-382. doi:10.1016/j.avb.2014.06.002


Après avoir complété des études graduées en sexologie et en psychologie, Geneviève Martin a poursuivi une formation postdoctorale à Brandeis University, dans le laboratoire d’étude de la délinquance sexuelle du Dr. Raymond Knight. Ses travaux de recherche en délinquance sexuelle sont alimentés par son expérience clinique auprès de cette clientèle. Madame Martin s’intéresse également à la santé psychologique de diverses clientèles psychiatriques et elle a notamment collaboré à des projets de recherche en santé mentale et violence, à l’Institut Philippe-Pinel de Montréal et à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal. Ses collaborations actuelles avec des chercheurs au Canada et aux États-Unis portent sur la santé relationnelle et sexuelle des délinquants sexuels et de d’autres populations cliniques. Madame Martin est professeure adjointe au Département de psychiatrie et neurosciences de l’Université Laval et directrice du certificat en santé sexuelle. Elle enseigne la sexologie depuis 10 ans.


Genevieve Martin

 

2601 Chemin de la Canardière Québec (Québec) G1J 2G3 Canada


Financement / Soutien / Partenaires

logo FRQ-S logo ctrn logo fci logo cihr irsc logo nserc logo MESISentinelle nord