CIUSSS Capitale nationale logo

La rétine, ce miroir de l'âme

Une nouvelle étape vers la création d'une technologie permettant de faciliter le diagnostic de certaines maladies psychiatriques par l'entremise de la rétine vient d'être franchie. En effet, le United States Patent and Trademark Office vient de publier la demande de brevet présentée par les concepteurs de cette technologie, Marc Hébert, Michel Maziade et Chantal Mérette, de la Faculté de médecine et de l'Institut universitaire en santé mentale de Québec. «Il nous apparaissait important de protéger dès maintenant le concept sur lequel repose notre innovation, même s'il nous faudra encore quelques années de travail avant qu'on puisse utiliser cet outil en clinique», précise le professeur Hébert.

La rétine est intimement liée au cerveau, rappelle le chercheur. Chez l'embryon, elle se forme à partir des cellules qui donnent aussi naissance au système nerveux central. «La rétine est considérée comme le prolongement du cerveau et le principe sous-jacent à notre innovation est que certaines perturbations du cerveau se manifestent également dans la rétine», explique-t-il. Les travaux antérieurs du professeur Hébert et de ses collaborateurs ont établi un lien entre la dépression hivernale et la sensibilité rétinienne. Ils ont aussi révélé l'existence d'anomalies dans la réponse rétinienne de jeunes provenant de familles qui, à cause de facteurs génétiques, étaient particulièrement éprouvées par la schizophrénie ou la maladie bipolaire. Plus récemment, ils ont rapporté des différences entre la réponse rétinienne de sujets en santé et celle de personnes atteintes de schizophrénie.

 

Lisez l'article complet dans Le fil des événements.

Financement / Soutien / Partenaires

logo FRQ-S logo ctrn logo fci logo cihr irsc logo nserc logo MESISentinelle nord