CIUSSS Capitale nationale logo

Marc Hébert explique comment la longue saison hivernale augmente la déprime saisonnière dans Le Soleil

Photo Stevens Leblanc, Journal de Québec

Un article récent dans le Journal de Québec indique que 50 % des gens seraient en déprime saisonnière, un proportion particulièrement élevé cette année causée par un hiver long.  

Il s’agirait du double de la proportion habituelle de la population qui est affectée par la dépression saisonnière, estimée à 25 %.
«La température a un effet, et il y a aussi un impact psychologique parce que les gens s’attendent à ce que le beau temps arrive et il n’arrive pas. Ça pourrait faire grimper le pourcentage», affirme le chercheur au Centre de recherche CERVO du CIUSSS de la Capitale-Nationale, Marc Hébert. «Si on ajoute d’autres symptômes comme la performance et comment les gens se sentent au travail [...], peut-être que ça dépasserait 50 % », ajoute-t-il.

Marc Hébert, spécialiste des effets de la lumière sur le cerveau, suggère qu'une séance de luminothérapie de 30 minutes par jour pourrait avoir un effet bénéfique dans les 3 à 5 jours.  

Apprenez-en plus dans l'article publié dans Le Soleil : 50 % des gens seraient en déprime saisonnière
La longue saison hivernale aurait fait augmenter la moyenne

Financement / Soutien / Partenaires

logo FRQ-S logo ctrn logo fci logo cihr irsc logo nserc logo MESISentinelle nord