CIUSSS Capitale nationale logo

Martin Deschênes,

Professeur, Département de psychiatrie et de neurosciences, Faculté de médecine


La plupart des sens requièrent un mouvement pour extraire l’information de l’environnement : la vision est associée à des mouvements des yeux et de la tête, l’audition à des mouvements de tête, le toucher à des mouvements des membres, et l’olfaction à des mouvement du nez. Afin de comprendre comment les mouvements et la sensation sont coordonnés pour mener à la perception sensorielle, le Pr Martin Deschênes et son équipe étudient le système des vibrisses des rongeurs, un modèle très utilisé en neuroscience.

Le mouvement des vibrisses («whisking» en anglais) permet aux rongeurs d’explorer leur environnement, et ce mouvement est régulé de façon précise et coordonnée avec les mouvements de tête et le reniflement.  Les recherches du Pr Deschênes ont montré que ce mouvement suit un rythme qui est donné par la respiration. Ils ont également mis en lumière les réseaux neuronaux qui contrôlent la respiration, le mouvement des vibrisses et les mouvements de tête, et qui coordonnent ces mouvements rapides. 

Les travaux de l’équipe du Pr Deschênes expliquent comment des systèmes neuronaux complexes peuvent être régulés pour permettre un comportement adapté à l’environnement.


Nos recherches portent sur la genèse des rythmes orofaciaux, plus particulièrement sur la genèse du whisking chez les rongeurs.

Lors d’études antérieures nous avons découvert l’existence d’un groupe de neurones glycinergiques dont l’activité oscillatoire est essentielle à la genèse du whisking.

Présentement, nos recherches visent à préciser le phénotype de ces cellules glycinergiques, et à identifier les circuits neuronaux qui contrôlent leur activité.

Nos approches expérimentales utilisent l’enregistrement unitaire chez les rats en condition tête-fixe, le traçage neuronal à l’aide de virus, le monitoring du comportement par video haute vitesse, et autres méthodes usuelles en neuroscience (immunohistochimie, hybridation in situ, etc).


Moore JD, Deschênes M, Furuta T, Huber D, Smear MC, Demers M, Kleinfeld D (2013) Hierarchy of orofacial rhythms revealed through whisking and breathing. Nature 497: 205–210. 

Kleinfeld D, Deschênes M, Wang F, Moore JD (2014) More than a rhythm of life: breathing as a binder of orofacial sensation. Nat. Neurosci 17: 647–651.

Moore JD, Mercer Lindsay N, Deschênes M, Kleinfeld D (2015) Vibrissa self-motion and touch are reliably encoded along the same somatosensory pathway from brainstem through thalamus. PLOS (Biology), 13:e1002253 

Deschênes M, Takatoh J, Kurnikova A, Moore JD, Demers M, Elbaz M, Furuta T, Wang F, Kleinfeld D (2016) Inhibition, not excitation, drives rhythmic whisking. Neuron 90: 374-387.


Mots-clés: 

comportements orofaciaux, vibrisses, respiration, oscillateurs neuronaux


Martin Deschênes

 
 

2601 Chemin de la Canardière
Québec (Québec) 
G1J 2G3
Canada


Bureau: 
F-6454

Publications

Financement / Soutien / Partenaires

logo FRQ-S logo ctrn logo fci logo cihr irsc logo nserc logo MESI

Admin