Martin Parent

 

Martin Parent,
Ph.D.

Professeur titulaire
Département de psychiatrie et neurosciences
Faculté de médecine
Université Laval


Étude des circuits neuronaux impliqués dans les maladies de Parkinson et de Huntington

Le professeur Martin Parent étudie les circuits neuronaux au sein d’un ensemble de structures particulières du cerveau, appelées ganglions de la base, qui jouent un rôle crucial dans le contrôle du mouvement.  Son équipe s’intéresse particulièrement aux altérations qui se produisent dans ces circuits et qui conduisent à l’expression des symptômes de la maladie de Parkinson et de Huntington.

Ses études sur des modèles animaux ont mené à l’identification d’acteurs-clés dont la fonction est altérée par ces maladies neurodégénératives.  Ses découvertes chez l’animal sont complémentées par l’étude de cerveaux de personnes ayant souffert de ces maladies, et qui ont fait le don de leur cerveau à la recherche après leur mort. La banque de cerveaux du Centre de recherche constitue une ressource exceptionnelle permettant de confirmer la présence chez l’humain des facteurs caractérisant les maladies neurodégénératives ayant été préalablement été identifiés à l’aide de modèles animaux.

L’étude de modèles animaux permet également au professeur Martin Parent de mieux comprendre le mécanisme d’action de certains traitements, comme par exemple la stimulation intracérébrale profonde et l’administration de L-Dopa, utilisés pour traiter le Parkinson.  Un des effets secondaires qui limite l’efficacité du traitement à la L-Dopa  est l’apparition de dyskinésies qui constituent des mouvements involontaires très handicapants pour le patient. Les études du professeur Parent ont permis d’identifier des modifications importantes de certains circuits neuronaux qui surviennent suite à la mort des neurones à dopamine qui caractérisent la maladie de Parkinson, et qui expliquent l’apparition de ces dyskinésies. 

Les études du professeur Martin Parent ont mis en lumière la remarquable capacité d’adaptation du cerveau, qui réagit face à la perte de neurones à dopamine par des modifications qui influencent de façon importante la façon dont les neurones communiquent entre eux.


Mon laboratoire s’intéresse à l’organisation anatomique et fonctionnelle des ganglions de la base, un ensemble de structures sous-corticales impliquées dans le comportement moteur et ce, chez le rongeur, le singe et l'humain. Mes projets de recherche visent à caractériser l’altération des circuits neuronaux qui survient dans la maladie de Parkinson et la chorée de Huntington et utilisant des modèles animaux de ces maladies neurodégénératives ainsi que du tissu cérébral post-mortem humain. L’éventail d’approches méthodologiques préconisées comprend des enregistrements électrophysiologiques suivis d’injections et de reconstructions neuronales tridimensionnelles, l’examen des relations synaptiques en microscopie électronique, la localisation de neurotransmetteurs ainsi que l’analyse de matériel post-mortem humain en microscopie optique et confocale.



Le labo en 2016


Bilodeau A et al. (2022) Microscopy analysis neural network to solve detection, enumeration, and segmentation from image-level annotations. Nature Machine Intelligence.

Petryszyn S et al. (2021) The density of calretinin striatal interneurons is decreased in 6-OHDA-lesioned mice. Brain Structure and Function.

Coulombe V et al. (2021) A topographic atlas of the human brainstem in the ponto-mesencephalic junction plane. Frontiers in Neuroanatomy.

Bingham CS et al. (2021) Histology-driven model of the macaque hyperdirect pathway. Brain Structure and Function.

Ducrot C et al. (2021) Dopaminergic neurons establish a distinctive axonal arbor with a majority of non-synaptic terminals. The FASEB Journal.

DePaoli D et al. (2020) The rise of Raman spectroscopy in neurosurgery: a review. J Biomed Opt.

Hamadjida A et al. (2020) The highly-selective mGlu2 receptor positive allosteric modulator, LY-487,379 alleviates L-DOPA-induced dyskinesia in the 6-OHDA-lesioned rat model of Parkinson’s disease. Eur J Neurosci.

Syal C et al. (2020) Dysregulated expression of monoacylglycerol lipase is a marker for anti-diabetic drug metformin-targeted therapy to correct impaired neurogenesis and spatial memory in Alzheimer's disease. Theranostics.

Lecours C et al. (2020) Levodopa partially rescues microglial numerical, morphological, and phagolysosomal alterations in a monkey model of Parkinson's disease. Brain Behav Immun.

Gan-Or Z et al. (2020) The Quebec Parkinson Network: A researcher-patient matching platform and multimodal biorepository. Journal of Parkinson’s Disease.

Bressan C et al. (2020) The dynamic interplay between ATP/ADP levels and autophagy sustain neuronal migration in vivo. eLife.

DePaoli D et al. (2020) Anistropic light scattering from myelinated axons in the spinal cord. Neurophotonics.

Goetz L et al. (2019) Deep brain stimulation of the pedunculopontine nucleus area in Parkinson's disease: anatomo-clinical correlations and optimal target. J Neurosurg.

Petersen MV et al. (2019) Holographic reconstruction of axonal pathways in the human brain. Neuron.

DePaoli D et al. (2019) Convolutional neural networks for spectroscopic analysis in retinal oximetry. Scientific Reports.

El Hajj H et al. (2019) Ultrastructural evidence of microglial heterogeneity in Alzheimer’s disease amyloid pathology. Journal of Neuroinflammation.

Khlghatyan J et al. (2019) High sensitivity mapping of cortical dopamine D2 receptor expressing neurons. Cereb Cortex.

DePaoli D et al. (2019) Intraoperative fiber-optic guidance during chronic electrode implantation in deep brain stimulation neurosurgery: Proof of concept in primates. Journal of Neurosurgery.

DePaoli D et al. (2018) Intact primate brain tissue identification using a completely fibered coherent Raman spectroscopy system. Neurophotonics.

Lecours C et al. (2018) Microglial implication in Parkinson’s disease: loss of beneficial physiological roles or gain of inflammatory functions? Frontiers in Cellular Neuroscience. Front Cell Neurosci.

Coudé D et al. (2018) Single-axon tracing of the corticosubthalamic hyperdirect pathway in primates. Brain Structure & Function.

Gagnon D et al. (2018) Evidence for sprouting of dopamine and serotonin axons in the pallidum in parkinsonian monkeys. Frontiers in Neuroamatomy.

Petryszyn S et al. (2018) The calretinin interneurons of the striatum: Comparisons between rodents and primates in normal and pathological conditions. Journal of Neural Transmission.


Mots-clés: 

Ganglions de la base; Maladie de Parkinson; Chorée de Huntington; Neuroplasticité adaptative, Bases cellulaires et moléculaires de la communication neuronale, Neuromorphologie, Primates.



 
 
(418) 663-5747 x 26736

 
 

2601 Chemin de la Canardière
Québec (Québec)
G1J 2G3
Canada


Bureau: 
F-6530-1

 
 

Publications récentes

Financement / Soutien / Partenaires

logo FRQ-S logo ctrn logo fci logo cihr irsc logo nserc logo MESISentinelle nord